18 oct. 2012

Et la Loupiotte fut…


ARTICLE PUBLIE DANS RACAILLES n°64 (oct-nov 2012)

Perdue au milieu de la commune de Louvigny (14), haut lieu de l’événement sportif et cinématographique Grolandais (le Grölux - pour ceux et celles que le terme « Banzaï !!! » suffit à faire monter la petite larme et hérisser le poil…), La Loupiotte est une baraque qui, comme le venterait si bien un agent immobilier de Century 21, a un réel potentiel et de beaux volumes, ainsi qu’un jardin qui ferait bander Nicolas le Jardinier. Dans cette baraque quelques illuminés ont décidé d’y organiser concerts, expos et autres réjouissances festives. Petit détours chez les allumés de la Loupiotte….


Racailles : Quand a commencé à briller La Loupiotte ?
La Loupiotte : On a commencé la location le 10 octobre 2011. Après maintes et maintes visites et confrontations aux réticences des proprio, on a eu un coup de bol. C’est en voyant le sous-sol de la maison que la petite ampoule eurêka s’est allumée ! Le sous-sol est apparu comme un espace à investir, à faire vivre…

Racailles: La Loupiotte ce n’est pas une secte à la gloire d’Edison, ni une confrérie d’agents EDF ; alors c’est qui ?!
La Loupiotte : Officiellement on est 8 colocs. La première étincelle de la Loupiotte est avant tout une histoire d’amitié. Pas n’importe qu’elle amitié, une amitié ornaise !
On est tous des potes de lycée, avec des expériences diverses à l’étranger ou à l’université. On s’était dit "rendez-vous dans 7 ans". Alors on est tous revenus sur Caen avec une envie de grosse coloc, et le bail nous à réunis (séquence émotion…).

Racailles: Et sinon La Loupiotte, ça fonctionne comment ?
La Loupiotte : C'est avant tout un espace d’accueil. On marche beaucoup sur le principe de Carte Blanche (n’y voiyez aucune notion raciste dans cette expression !) donnée à un organisateur extérieur au lieu. Pour éclairer ceci, on a déjà eu pas mal à faire avec par exemple
« L’Ouïe dans l’air ». On organise aussi les « 48h de la Loupiotte » où là c’est bibi qui gère,
C'est la seule exception et on fonctionne uniquement sur ce principe. Pour ce qui est de l’entrée, c'est à prix libre (on donne ce qu'on veut / ce qu'on peut). La tune récoltée ne finit pas dans nos poches mais permet de défrayer les groupes et rembourser les achats pour les soirées [la rédaction tiens à rappeler que l’alcool est à consommer avec un type qui s’appellerai modération, surtout la bière maintenant qu’elle est plus taxée…].

Racailles : Quel-le-s artistes sont déjà entré-e-s dans la lumière de La Loupiotte ?
La Loupiotte : Future Island (groupe ricain d’électro-pop new wave comme dirait un bon vieux hipster) est le groupe le plus « réputé » qu’on ait reçu dans le sous–sol. On a eu pas mal de monde ce soir-là ! Pour le reste on a surtout eu des groupes de la scène caennaise d’un peu tous les genres musicaux, du pop-rock de Jesus Christ Fashion Barbe au hip-hop, également pas mal de reggae, de la dub et un peu de folk avec le groupe Kim Novac.
On fonctionne pas mal sur le bouche à oreille. On écoute les albums ou démos bien évidement avant et on fonctionne pas mal au coup de cœur et à la découverte…


Pratique
La Loupiotte c'est 2 rue Maison Adeline. 14111 Louvigny
06 45 00 51 98 / 02 31 75 08 54 !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...