17 mars 2013

Le monde selon Philippe Duron.


ARTICLE PUBLIÉ DANS RACAILLES n°66 (printemps 2013)

La rédac' est divisée après que l'un d'entre nous ait pondu cette image de Duron et sa panoplie de casquettes. Satyre, info ou populisme ? Acte militant ou politicien ? On a fait le choix de la publier. Cela faisait longtemps que l'on souhaitait y voir un peu plus clair sur les multiples fonctions (et pas seulement mandats) assurées par le Messie des socialistes locaux. Le constat est obscur, opaque, et pour le moins alambiqué ! On ne sait pas vraiment où son rôle est symbolique et où il agit plus ou moins efficacement. Régulièrement la presse traditionnelle s'essaie à établir des classements divers sur le cumul des mandats (à défaut de voir par la loi - repoussée aux calendes grecques par un jeu politicien - l'effectivité d'une limitation). Et à chaque fois notre poulain made in Normandy est au top : 7ème dans Le Monde (08.10.2009) et plus récemment n°1 dans Le Parisien Magazine (08.02.2013) qui dresse en même temps une liste [restant incomplète] de 4 mandats et 24 fonctions. De nombreuses fonctions sont certes liées aux mandats, notamment de Maire ou de député ; mais est-ce pour autant une légitimation de cette organisation de la gestion institutionnelle et politique ? Et accepter ou désirer accomplir d'autres tâches est-il compatible avec les mandats en question ? Derrière cela se posent ainsi des questions majeures : la professionnalisation de l'exercice du pouvoir d'élu (les Verts ou les Communistes en sont également experts voire dépendants) ; l'absence de renouvellement ; le mélange entre ambition personnelle et de recherche de prestige par le pouvoir et surtout la nature même du pouvoir de la « démocratie représentative ». Alors oui, on s'est pris au jeu de la mise en scène de tout cela et quoi qu'on en dise, c'est assez impressionnant ! A qui le tour ?!
Et encore, à peu de choses près on aurait pu mettre Dexia !!! (voir notre article "Qui a les jetons de Dexia ?")


De plus, des éléments manquent. Gérard, un lecteur de Vire, nous indique : "Philippe DURON est aussi président régional pour la Basse-Normandie à la fédération hospitalière de France. La région B-N de la FHF a soutenu la fermeture de la maternité de Vire". Combien y en a-t-il encore ?!!

à télécharger en PDF ici

1 commentaire:

  1. J'espère que le P.S., le parti des salauds, des menteurs, des traîtres, des corrompus et des collabos (durant l'occupation la majorité des collaborationnistes étaient de gauche surtout socialistes voir Marcel Déat ou Ludovic Zoretti bien connu dans votre région de Basse-Normandie), et de donneurs de leçons va prendre une dégelée aux prochaines régionales. Déculottée dont il se souviendra. A t'elle point que la défaite aux élections législatives du mois de mars 1993 passera pour une aimable plaisanterie.

    RépondreSupprimer

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...