14 mai 2013

Le syndrome de Babel


ARTICLE TIRÉ DE L’ÉMISSION RACAILLES RADIO (mai 2013)


Oui je sais chers lecteurs, vous en avez ras le bol de la Manif pour tous, cela fait maintenant près de six mois que vous n'entendez parler que de ça ou presque alors qu'il y a tellement de choses qui vous semblent plus importantes, plus graves... Vous vous dites certainement “on en a assez soupé de ces conneries”, vous pensez - à raison d'ailleurs - que plus on en parle plus on les fait exister, plus on leur donne de crédit et plus ils la ramènent. Alors qu'ils sont médiatiquement sur le déclin et vers l'extinction, c'est peut-être le moment de les oublier définitivement !

En vérité, je n'ai pas envie d'en parler pour faire un énième billet bien satyrique et faussement subversif où il s'agirait de les démonter avec une punchline bien acerbe et quelques insultes pour faire politiquement incorrect au passage ! Soit un billet comme on en a sans doute déjà trop lu, vu et entendu, ne contenant aucune critique réellement constructive et ne servant nullement à réduire le syndrome de Babel (vous savez, sans doute le problème majeur de notre société où plutôt que de faire l'effort d'essayer de se comprendre on préfère se gueuler dessus ou se faire la guerre).

Et oui, c'est très facile de dire “j't'encule” quand on est dans le camp des pédés !

Bref, plus sérieusement, ce que je veux dire, c'est que les partisans de la Manif pour tous essaient d'exister et de crier leur mal-être ! Est-ce que les partisans du mariage pour tous ont réellement essayé de comprendre leurs arguments ? Je veux dire réellement ! Vous me répondrez certainement : “c'est des cons, des fascistes, c'est pas la peine d'essayer de les écouter...". Mais je pense qu'il faut en réalité écouter ces gens-là car ils sont en détresse !
Pour ma part, au début, je ne comprenais rien à leurs revendications. Je me suis dit : “c'est pas possible de penser comme ça, il y a un fossé énorme entre nous” que je trouvais infranchissable ! Comment peut-on revendiquer qu'une catégorie de la population n'obtienne pas les mêmes droits que les autres ? Puis tout le monde s'est dit aussi : “mais en quoi ça les regarde que les homos se marient, chacun fait ce qu'il veut chez lui bon sang !”. En gros, de façon logique et rationnelle, leur combat paraissait effectivement illégitime !



Bon, il y a bien sûr un bon paquet de gens réellement homophobes dans le lot qui considèrent que l'homosexualité est une maladie ou une déviance. Ceux-là sont effectivement des débiles et des tarés, malades et déviants !!! [voir notre article homophobephobe] 
Enlevées cette fange et cette lie, qui reste-t-il ? Des catholiques, des classes moyennes, des familles nombreuses, des ruraux... Le fait de ne pas les comprendre m'a fait chercher ce qu'ils pouvaient penser. Du coup j'ai lu pas mal de témoignages et d'articles des opposants au mariage pour tous. Et là, quelle ne fut pas ma surprise ? Il se trouve que beaucoup d'entre eux craignent un délitement de la société avec ces changements dans les politiques de mœurs. Rien de nouveau vous allez me dire. 

Mais en fait ce délitement qu'ils perçoivent, cette décadence sont bien réels ! Car, comme nous sommes nombreux à le percevoir, nous sommes depuis quelques années certainement à la fin d'un cycle (certains pensent même au crépuscule de notre civilisation). Nous subissons depuis quelques décennies une accélération des changements sociétaux. Nos modes de vie sont complètement bouleversés par l'irruption de la technique dans nos vies et surtout de ses excès : nucléaire, nanotechnologies, informatique, génétique, transhumanisme... des sciences que nous manipulons et répandons sans réellement les maitriser, bouleversant nos modes de vie, nos comportements, notre alimentation, notre environnement, jusqu'à menacer notre propre espèce et son lieu de vie !
 
Le fait qu'il y ait beaucoup de catholiques dans ces manifestations n'est pas un hasard : ils sont les premiers à monter au front lorsqu'il s'agit de contester les dérives scientistes telles que le clonage ou la détermination génétique. Ils n'aiment pas que l'Homme joue à Dieu. Dans le cas du projet de loi de mariage pour tous, la même crainte s'exprime de voir disparaître la famille traditionnelle comme un socle millénaire, avec aussi l'apparition d'enfants artificiellement conçus nés de PMA (procréation médicalement assistée) ou de GPA (grossesse pour autrui).
Ensuite, le système capitaliste s'est, depuis 50 ans imposé sur l'ensemble de la planète uniformisant tous les modes de vies, détruisant toutes traditions, us, coutumes et particularismes locaux pour n'imposer que la loi du marché. Le néo-libéralisme est allé encore plus loin en dérégulant tout ce qui contenait encore des règles afin quil n'y ait plus aucune entrave à la loi du marché. Que tout devienne potentialité économique, au détriment du sacré ou de l'humain ! 

 
Ces changements sont vécus comme de grands traumatismes dans les sociétés touchées, y compris les sociétés occidentales. Des résistances nombreuses ont émergé ça et là, prenant une ampleur croissante correspondant aux dégâts et dommages engendrés par le capitalisme. Ça fait cinq ou six mois qu'ils manifestent, et je ne pense pas qu'ils aient manifesté pendant tout ce temps pour le plaisir, ils souffrent d'un réel mal-être. Ils constatent une décadence morale de la civilisation, une fuite des valeurs, une perte de repères sociaux, familiaux, sociétaux...
Le problème étant qu'ils nont pas choisi le bon combat du tout, car en contestant une désagrégation de leurs repères, ils s'attaquent à une évolution plutôt morale de la société, l'égalité juridique selon la sexualité, ne remet pas vraiment en cause par ailleurs l'institution du mariage, pour autant qu'on la respecte, mais l'institue au contraire pour les couples de même sexe !
A ce bordel s'est rajoutée une poignée de nazis, des partis réactionnaires ou d'opposition essayant de saisir la balle au rebond pour profiter d'éventuelles retombées électoralistes ou médiatiques, et une absence totale d'écoute du parti au gouvernement ou des pro-mariages pour tous. Fait dénoncé régulièrement par la Manif pour tous et ayant certainement un fond de vérité. 
 
En définitive, il y a dans ce combat contre cette loi des craintes qui sont certainement légitimes et peut-être fondées, mais mal exprimées, récupérées et détournées par des groupes et des individus mal intentionnés. Si on n'avait pas succombé, une fois de plus, au syndrome de Babel, on aurait peut-être pu communiquer avec ces gens, leur montrer que nous partagions certaines de leurs craintes face au modernisme et ses excès, et peut-être qu'on aurait pu les convaincre que ce qu'il fallait contester, ce n'était pas la reconnaissance de l'égalité juridique, mais le manque d'emprise des individus sur la société dans laquelle ils vivent, le manque de compréhension et de démocratie réelle, la critique du progrès technique au détriment du progrès moral et humain !
Les avoir déconsidéré, c'est peut-être les rentrer un peu plus dans la case dans laquelle nous les avons mis, c'est à dire la case "homophobe", "réactionnaire", "conservateur". C'est triste, d'avoir oublié de jeter un pont ! Au lieu de perdre leur temps et leur énergie à s'opposer au mariage pour tous, ils auraient pu lutter contre l'absurdité en dénonçant des mécanismes du même ressort et s'opposer avec la même vigueur lorsque par exemple des immeubles de fabrication textile ou des enfants travaillent et fabriquent des vêtements pour les grandes marques occidentales s'effondrent au Bangladesh...

XX

pour aller plus loin :
Dans la tradition judéo-chrétienne, le mythe de la Tour de Babel conte que Nemrod, descendant de Noé, voulut édifier une grande tour qui devait atteindre le ciel. Mais Dieu, estimant cette entreprise par trop orgueilleuse, décida de contrecarrer le projet en multipliant les langues parlées à Babylone, de telle sorte que plus personne, sur le chantier, ne puisse se comprendre, et qu'ainsi, l'édification de la grande ziggourat soit abandonnée. L'interprétation de ce mythe allégorique, comme toute histoire symbolique, revêt différents aspects. L'une de ces interprétations est que pour atteindre "le ciel", c'est-à-dire Dieu (ou l'état divin, faisant de l'Homme l'égal de Dieu) il est nécessaire que tous les Hommes se comprennent et s'entendent. Sans cet entendement et cette compréhension mutuelle, les humains sont condamnés à rester divisés, et ils ne peuvent s'élever. Ce mythe et cette interprétation nous intéressent, car ils parlent du logos.




1 commentaire:

  1. Bravo excellente analyse, comme quoi ça vaut toujours le coup d'aller un peu plus loin que la vision binaire ... En plus c'est plutôt bien écrit ce qui ne gâche rien !

    RépondreSupprimer

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...