31 janv. 2014

Municipales à Caen #1 - Droiture d'une droite non-adroite pas encore prête à se prendre une droite


Car mieux vaut connaître ses ennemis

Comment qu'ça s'passe-t-y du côté de la droite caennaise ?! On vous a parlé du facho frontiste Philippe Chapron - qui peine à boucler sa liste et tant mieux - mais pour les autres la guerre des places a fait place à un vaste champ de démagogie populiste.
Photo de famille de la droite à Caen

Côté UMP on a un instant espéré. Notre éternelle Brigitte Le Brethon avait failli faire son come back, un peu comme Mickey Rourke ou Geri Halliwell des Spice Girls avant elle. Avec la fougue d'antan – ou presque – elle a affronté vents et marées face à l'ami Joël Jojo Bruneau (le grand marabout de l'UMP 14). Oui mais patatras ! C'est de nouveau la bérézina pour Briguitte et donc encore un nouveau coup pour l'Assurance Maladie en honoraires de psy et antidépresseurs. Comme quoi, la vie de l'UMP a toujours un poids sur l'ensemble de la société.
Et elle doit être verte si on regarde à quoi ressemble cette campagne de merde. L'UMP va si mal que ça ? Le désastre local serait-il à l'image du parti au plan national ? On aimerait l'espérer. Avec sa tronche de VRP un peu vieux garçon, Jojo ne décolle pas. A croire que la piste n'est pas balisée, qu'il n'a pas de carte ou de plan de vol. Et comme si cela ne suffisait pas ils lui ont même parachuté F. Fillon le temps d'un meeting. Genre : « tu étais bien parti pour te planter mais on veut en être vraiment sûr ». Alors il s'en tient à une chose : affirmer « le candidat sortant dit que... » suivi d'une banalité grotesque derrière. Aucun chiffre, aucune vision, au point qu'on pourrait vraiment être déçu... si on était de droite !


Joël Bruneau heureux de recevoir François Fillon à Caen

Mais le combat suprême, LE duel, celui qui nous a excité à mort pendant des semaines [vous savez que là on déconne, hein?], c'était la guerre des centres. A ma droite Sonia Soso de la Provôté (UDI), à ma gau... à mon autre droite Philippe Fifi Lailler (MoDem). A eux deux, un mélange délectable d'ambition démesurée presque indécente, d'ego exacerbé et de bêtise politique intensément cultivée. Et là, r'patatras, Borloo et Bayrou se mettent d'accord pour... « l'Alternative », un nouveau parti dont même le titre est une blague. Merde ! Une division de la droite de moins. Un peu indécent, Fifi fait du pied à Soso pour s'entendre et faire dégager P. Duron de son trône. Car c'était son seul argument politique là-encore à notre pharmacien de choc Lailler (dont on préférerait crever plutôt que goûter à ses remèdes) : Duron est méchant, caca prout. Point. Heureusement que Soso et son équipe sont arrivés à la rescousse. Le programme est simple et digne des plus grandes figures polulistes : trop d'impôts, trop de dépenses (ex : le Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale), on va aider les petits commerçants en ramenant encore plus la bagnole en centre-ville et on est surtout là pour les fameuses classes moyennes (d'où un petit côté L. Wauquiez - quand on vous disait populiste...). Donc en résumé : rien d'écolo, rien de culturel, rien de populaire, du bon 100% DÉMAGO. Et si on ajoute à cela le bruit et l'odeur les petites attaques politicardes sans fond ni chiffres et les mensonges (ils sont allés jusqu'à faire croire que les usagers Twisto avaient dû sortir d'un tram le 23/01 pour faire place nette à Duron et au Ministre des transports en visite à Caen) on a vraiment l'égout et les couleuvres d'une campagne de caniveau. Si Soso fait le duel du second tour comme il se dit dans les salons mondains que nous fréquentons assidûment, on vous offrira dans le prochain journal Racailles un dentier de la Prôvoté pour racler le parquet, notre hommage...
Déjà la fête de la victoire pour R. Thomas ?
Et pendant ce temps-là, à Hérouville, Rodolphe Thomas (MoDem) a déjà commandé le traiteur pour fêter son 3ème mandat. Et merde...

...A SUIVRE...

1 commentaire:

  1. La seule question qui se pose à Philippe Lailler :
    Pourquoi êtes-vous contraint de baisser le rideau de fer de votre pharmacie à la Grâce-de-Dieu lorsqu'elle ferme le midi ? Est-ce parce que les habitants de ce quartier pauvres sont jaloux que vous rouliez en Porsche ? Ou bien que vous êtes le pharmacien le plus cher ? Vous reproche-t-on violemment que vous pensiez plus à votre argent qu'à leur service ?

    RépondreSupprimer

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...