24 mars 2014

Top 10 des attitudes qui prouvent que vous êtes de droite

Il est aujourd’hui difficile de trouver son bord politique, la gauche, la droite, le centre… Mais si vous hésitez uniquement entre mettre un portrait de Nicolas Sarkozy ou de Michel Sardou au-dessus de votre lit, c'est qu'il y a peut-être un signe avant-coureur.
Indécis de toujours qui se cherchent encore et encore, ce top complètement débile, inutile et garanti sans cliché est fait pour vous !

1- « Je ne suis pas raciste, ma meilleure amie est plus noire qu'une Arabe » 

Certes, que vous vous appeliez Nadine ou Jean-Marie, avouez que ce n’est pas vraiment une amie mais votre bonne à tout faire. A votre décharge, confier ses sous-vêtements à une personne "issue des minorités" comme vous dites, c’est un gage d'ouverture d'esprit et de cœur !

2- Vous roulez en Clio 2

Ce n’est qu’une façade. Il faut donner le change en toute circonstance, notamment quand il faut sortir du 17ème arrondissement ! A votre arrivée au Fouquet's le voiturier ne se doutera de rien et pensera que vous n’êtes qu’un brave travailleur venant dépenser dans une brasserie populaire du cœur de ville l'argent durement gagné à la sueur de votre front.

3- Vous prenez toujours une baguette « Tradition » 

Monsieur/Madame veut montrer aux autres clients de la boulangerie qu’il/elle n’est pas n’importe qui et a de "bonnes valeurs d'antan"... Cet acte de condescendance à l’égard des autres clients fait de vous à coup sûr un-e petit-e fripon-ne de conservateur-ice un tantinet à droite. 

4- Vous avez installé un portrait du Maréchal Pétain au-dessus du berceau de Cyprienne-Constance, votre petite dernière

Pour le coup ne doutez plus ! LE signe ultime de votre engagement très, très à droite saute aux yeux de tous : affubler une petite fille d’un tel prénom fait bien de vous un suppôt de droite. Mauvais goût assumé pour les prénoms à rallonge ainsi qu’une incapacité notoire à accrocher vous-même et proprement ledit portrait  (vous n’êtes pas un prolétaire d‘ouvrier sachant user d'une... comment disent-ils ? "perceuse" ?) rappellent largement vos affinités politiques. 

5- Vous riez quand quelqu’un se fait mal 

On sait d'avance ce que vous auriez fait pendant la Guerre... Mais attention, on ne peut pas rire de tout non plus. Vous laissez volontiers Vidéo Gag aux pauvres. Vous ce qui vous agite les zygomatiques c'est plutôt un documentaire sur les naufrages au large de Lampedusa ou les vols de la mort en Argentine. Et oui, pour faire une bonne blague, il faut surtout une excellente chute !

6- Vous vomissez à la vue d’un SDF 

Effectivement, l’odeur de ces rebuts de l'humanité est souvent insupportable. De peur d’attraper une quelconque peste rien qu’à la vue de ces va-nu-pieds, vous vous barricadez dans votre propriété privée où même les moineaux ont une cabane pour s’abriter, eux.

7- Vous tombez en dépression après une baisse de 0.24 points du CAC40 et un blar-punding des FID du LEPR en marges indexées de RRPO&Brothers

La roue tourne, il ne faut pas désespérer. Certes, pour vous 0,24 points représente 7,8 millions d'euros, mais dites vous qu'avec un peu de chance vous allez pouvoir en profiter pour pallier à l'insupportable hausse du coût du travail en Inde par une délocalisation  en Malaisie ! Le sourire revient? Eh bien voila :)

8- Vous collectionnez les timbres 

Vous auriez pu choisir d'être chartasignopaginophile, héraldocommunophile ou microcochliarmaphile, mais philatéliste... Il n’y a que les gens de droite pour faire une chose pareille, tout le monde le sait.

9- Vous donnez régulièrement à une association caritative 

Seuls les esprits les plus simplistes pourraient croire qu’au fond de vous-même vous êtes de gauche. Il suffit de vous connaître un peu, voyons... Aucun rapport avec la solidarité désintéressée. Si Dieu ne vous avait pas obligé à le faire, vous seriez bien plus pénard "loin de ces conneries pour enfants Tchadiens sidaïques dont tout le monde se fout quoi qu'il arrive" comme vous le disait votre notaire.

10- Vous avez voté François Hollande en 2012

Au début on aurait pu craindre que vous soyez centriste. Là, nous n'aurions définitivement rien pu faire pour vous. Mais vous avez du nez, hein ?! Vous saviez qu'il fallait attendre un peu (vraiment peu) pour que la vraie nature du pouvoir se révèle et que "la seule politique possible" - comme vous le lisez dans L'Express - se cale confortablement dans un changement par la continuité.

Gibier ♪ Le Vent & Igmack Aroni

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...