3 juin 2014

Le 70ème anniversaire du Débarquement célèbre la dictature... des marchés financiers !


« La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force ». 
George ORWELL, 1984


On n'aurait jamais pensé que le 70ème anniversaire du Débarquement et de la Libération nous balancerait cette phrase en pleine tronche. Alors qu'au travers d'une immense opération militaire on célèbre la paix, la lutte contre le fascisme, la solidarité, les bases de la construction de l'État social, deux forums se déroulant à Caen détournent, déforment et travestissent ces messages et ces valeurs afin de glorifier l'ultra-libéralisme mortifère, les carences de nos démocraties soumises à la dictature des marchés, avec en arrière-plan le fameux Traité de libre-échange transatlantique (alias TTIP/TAFTA). Se déroulent ainsi début juin :

  • le « Forum International de Caen » du Parlement Européen des Jeunes (PEJ) du 29/05 au 08/06 avec comme principaux partenaires les groupes AXA et Vivendi ;
  • et surtout le « Forum de la Liberté et de la Solidarité » co-organisé du 04 au 06/06 par l'AmCham – Chambres de commerce américaine en France et auprès de l'Union Européenne – et le Mémorial de Caen. Un événement rassemblant des dizaines de PDG de multinationales, des responsables politiques, économiques et militaires (OTAN). Invitons-nous y de force !


Le Mémorial en Disneyland pour PDG

« Forum de la Liberté et de la Solidarité ». Avouons qu'il y a de quoi rire. Vous aurez deviné qu'il s'agit avant tout de la liberté d'entreprendre et de la solidarité entre multinationales, rien d'autre ! Une grand-messe du libéralisme et du libre-échange dans la plus cruelle des mondialisations. Et d'emblée le ton est donné : « réfléchir à l’héritage d’Overlord et du plan Marshall pour le renforcement des relations transatlantiques autour des nouveaux enjeux économiques et sociaux du XXIème siècle  ». Voilà le but de ce forum : souiller la mémoire collective et l'utiliser comme slogan publicitaire afin de déballer et propagander le dogme libéral ! Et pour cela on se bouscule au portillon du Mémorial de Caen, étonnamment fier d'organiser un tel événement. La liste des participants et des partenaires est visible sur le site internet du Forum. 

On y trouve donc les AmCham française et européenne, présidées par des dirigeants de General Electrics (vous savez, ceux qui veulent racheter Alstom), Total, Carrefour, Publicis, Airbus, Safran, BNP Paribas, FEDEX, Citigroup, Sanofi, Mars Inc, Crédit Agricole, Carlson wagons-lits, Coca Cola, Korn Ferry, GDF-Suez, Vivendi, etc. Mais aussi des ministres Français ou Américains, le directeur général finances de la Banque Mondiale, le Général Commandant Suprême Allié Transformation au sein de l’OTAN, ou l’Amiral Commandant des Opérations Spéciales de l'US Navy. D’autres sont moins connus du grand public (détaillées dans cet article de la Fase-BN). De quoi démontrer à tous les débiles croyant à un soit-disant Nouvel Ordre Mondial qu'il n'y a pas à chercher on ne sait quelle force complotiste obscure : tout est là ! 

Ce ne sont pas les 2 ou 3 historiens convoqués pour faire sérieux, l’ex-présidente de l’Eire invitée pour faire écolo avec la Fondation Mary Robinson Climate Justice ou encore les Prix Nobel Amartya Sen (économie) ou Elie Wiesel (paix) qui vont changer l’orientation générale de ce colloque : tous sont là pour servir de caution.

Le Plan Marshall plutôt que Les Jours Heureux

Le programme du forum réserve bien des surprises. Ainsi apprend-on que l'opération Overlord a « contribué à la construction (...) politique, économique et philosophique (…) du monde contemporain ». Est ainsi niée la prédominance du Conseil National de la Résistance (CNR), dont le programme fut appliqué dès la sortie de la guerre avec les formidables avancées sociales (Sécurité Sociale, retraites, comités d'entreprises, encadrement des conditions de travail, droit syndical, statut de la fonction publique, nationalisation des secteurs stratégiques, etc).

Mais à quoi sert cela 70 ans plus tard ? L'argument d'un prétendu archaïsme est d'ailleurs de plus en plus courant en même temps que le détricottage se fait, comme en rêvait Denis Kessler (ancien dirigeant du MEDEF) qui écrivait en 2007 dans la revue Challenge : « Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. (...) Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie. (…) La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là . Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du [CNR] ! » (article repris ici).


Réagissant à cette orientation idéologique du Forum, la Ligue des Droits de l'Homme de Caen s'interroge : « Comment parler de la libération sans évoquer le CNR, la création de l'ONU, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme,... Selon elle il s'agit d'une vision réductrice de l'histoire et une certaine forme de négationnisme de toute une partie des acquis en matière de droits, de la lutte antifasciste »


Ô Croissance Toute Puissante

Il semble que la réponse à cette question ne soit jamais abordée, tout comme les questions liées au développement. On se doute que dans la partie « Liberté et croissance partagée » on parlera de pauvreté des pays du Sud, de lutte contre la faim ou contre le Sida en promettant des fonds [dérisoires] alors que les débatteurs seront eux-même les principaux responsables de cette pauvreté et ces inégalités, provoquant toujours plus de dégâts sous couvert de fausses solutions : ce sont les plans d'ajustement structurels du FMI et de la Banque Mondiale qui tuent les peuples sur l'autel de la dette, les brevets de Sanofi, la spéculation du Crédit Agricole, BNP ou Citigroup, le pillage des ressources naturelles par Total ou GDF-Suez, sans parler des guerres inutiles de l'OTAN... Tous ont les plus grandes responsabilités dans ces désastres, mais ils semblent les seuls à être habilité à parler de « liberté » et de « solidarité ». D'ailleurs, comme le déplorent les syndicats Solidaires et FSU, la société civile et « les travailleurs n'y sont pas représentés, leur avis ne compte pas ».

C'est un peu comme pour la partie « Repenser l'économie du futur », on voudra bien mettre des nouvelles technologies, des nano-technologies, des outils d'amélioration de la productivité, des emballages en papier recyclé, mais n'allons pas croire que l'écologie dépassera le green washing ! Ce serait comme espérer que le Crédit Agricole ou BNP Paribas ferme leurs centaines de succursales situées dans des paradis fiscaux...

Liberté, sécurité et transparence made in USA

Si on vous dit que Edward Snowden et Bradley Manning seront les grands intervenants de ce Forum, vous nous croiriez ? Car évidemment c'est loin d'être le cas. Entendre les Etats-Unis parler de transparence s'annonce comme le moment le plus drôle du forum. A croire qu'ils ont vraiment de l'humour ces Ricains !

Il y a quelques mois, les révélation sur les écoutes de la NSA dans le cadre des programmes PRISM et Upstream semblaient constituer un scandale. Mais au-delà de ces programmes secrets, c'est toute une mécanique liberticide qui est en marche depuis de nombreuses années, notamment depuis l'accélération de la « lutte contre le terrorisme ». De chaque côté de l'Atlantique on n'hésite ainsi plus à restreindre les droits et s'immiscer au cœur de la vie privée de chacun. Et les entreprises privées ne sont pas en reste sur ce point. Cisco Systems devrait être très éclairant au Mémorial !


TAFTA gueule à la récré

Aaaah ! Le meilleur est là ! Il s'agit du point n°4 de ce forum : « Comment pouvons-nous repenser et renforcer la coopération économique entre les Etats-Unis et l’Europe afin de construire une croissance économique durable et promouvoir nos valeurs communes de liberté et de responsabilité ? ». Alors, vous l'avez reconnu ? Mais oui, c'est bien TAFTA en long, en large, mais surtout pour nous en travers de la gorge ! C'est le super traité de libre-échange Union Européenne-USA négocié en secret pour ne pas que les peuples ne sachent sous quelle forme ils seraient mangés. Si jamais vous ne savez pas bien ce dont il s'agit, on ne va pas vous faire un cours sur TAFTA ici, mieux vaut lire ce 4 pages explicatif. Il s'agit bien là de libéralisme, voire une touche de libertarianisme, où toute velléité démocratique serait écrasée par la loi du marché et l'intérêt des en-tre-prises !

Chez nous il ne faudra bien sûr pas compter sur Hollande et le Gouvernement pour s'y opposer. D'ailleurs, Philippe Aghion, membre du Conseil d’analyse économique et conseiller en économie austéritaire de François Hollande, participe à ce forum. Pas de toute que sa vision économique soit des plus en phase avec le socialisme moderne rien qu'à lire cet extrait d'interview : « on peut faire des économies dans la santé et l'assurance maladie. Il faut aussi voir comment s'inspirer du modèle scandinave pour réformer notre système des retraites. Ceux-ci sont arrivés à équilibrer leurs dépenses de santé via un système de points. Ce qu'il faut voir, c'est que nous avons encore des marges pour améliorer nos déficits publics. Cela permettrait de réorienter des moyens vers l'innovation, le soutien aux PME, la croissance… ». Les ministres Fabius et Le Drian sont également annoncés et rappelleront sans nul doute la position favorable à ce traité transatlantique (et à l’atlantisme en général) du gouvernement Valls.

Au niveau local certains se réjouissaient le 24 avril dernier de l'adoption par le Conseil Régional de Basse-Normandie d'une résolution contre TAFTA (sur proposition des élus EELV). Or son Président, Laurent Beauvais interviendra lors de l'inauguration et aura en plus le plaisir de convier les participants du Forum à un « cocktail déjeunatoire de networking » (sic) le 6 juin. Mais dès le 7 juin c'est promis, il portera un badge #stopTAFTA !
 


Il ne tient qu'à nous de ne pas céder et lutter. Certains diront que c'est illusoire, nous leur présenterons l'exemple sud-américain. En effet, l'Amérique latine a mis en échec la Zone de libre-échange des Amériques, instaurant à la place des organisations visant à l'intégration des pays latino-américains et caribéens sur les principes de solidarité, de complémentarité, de justice et de coopération.


Et l'Europe dans tout ça ?

Les élections européennes sont passées sans même avoir pu entrevoir le début d'une campagne digne de ce nom, en présentant les enjeux politiques et sociaux. Une fois de plus les arguments dominants n'ont été que ceux d'une rhétorique usée : l'Europe de la paix. C'est toujours le même refrain quand on parle de la construction européenne. On nous ressort l'anesthésiant, l'incontestable faux-argument permettant de tuer dans l’œuf toute velléité de débat. Démocratie ? PAIX. Dumping social ? PAIX. Lobbies ? PAIX. Règne de la finance ? PAIX PAIX PAIX ! Voilà ce qu'est la démocratie ! Et celle-là c'est peut-être bien un héritage d'Overlord ! D'ailleurs en même temps que ce Forum Liberté blabla se tenait le Forum International du Parlement Européen des Jeunes, une vague association souhaitant faire la promo de l'Europe à Papa et célébrant « la toute puissance démocratique de la jeunesse » et ce genre de discours creux reproduit à foison dans les colonnes de Ouest France qui donne pour l'occasion dans le publireportage de grande ampleur. Les Youth European rencontreront les participants du Forum des grands et devraient beaucoup apprendre sur le fonctionnement des lobbies au sein du vrai Parlement Européen ! Quoi que, quand on voit que leurs principaux sponsors sont AXA et Vivendi, ils ont déjà tout compris.

Un forum alternatif en prévision


Découvrant tardivement l'existence du Forum de la Liberté et la Solidarité, des associations et organisations politiques et syndicales ont décidé de mettre sur pieds un forum alternatif (prévu à la rentrée) reprenant des thématiques similaires et apportant un éclairage quelque peu... différent. Elles ont également écrit une lettre ouverte au Maire de Caen et Président du Mémorial Joël Bruneau ainsi qu'à Stéphane Grimaldi, directeur du Mémorial. L'ambition affichée est de « ne pas en rester à la seule dénonciation, mais répondre sur le fond à cette offensive de propagande ». Rendez-vous est pris !



Igmack Inc.

8 commentaires:

  1. Dictature d’une caste ultra-privilégiée de gens non-élus mais avec des pseudo-élus jouant la grande illusion d’un capitalisme porteur de démocratie alors qu’il n’est que violence dans sa dogmatique ! Démocratie ? Ah ! Oui mais laissez le capitalisme dans sa complète Institution sinon attention aux coups bas , violence subversive si besoin et en tout cas violence économique ! Pas de liberté, pas répit pacifique pour les adversaires du capitalisme qui agissent pour un partage des richesses , la justice sociale pour un monde meilleur ! Voilà la conception du régime capitaliste de la démocratie à sa botte !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. faut dire qu’il y avait en 44 tellement de gens dans la collaboration, fallait blanchir tout ça, il y avait plus de miliciens à paris apres le débarquement qu’avant, ça prouve la résistance

      Supprimer
    2. u sors cette connerie d’ou STP ?

      Avant le 6 juin, dès l’entrée des Ricains dans ROME..la milice connait des désertions
      voire des tentatives pour certains de rejoindre des Corps Francs ,ou des groupes de résistants ou ils ne sont pas "fichés"

      Si pas mal de salopardsvont se distinguer par une férocité, un appât du gain d’autant plus grand que les coups des maquis sont rudes(et surtout les FTP dans PARIS !) , plus on entre dans le Printemps 44 et plus la chiasse gagne les milieux Kollabos.

      Dire, comme toi, qu’à partir du 6juin il y a davantage de voyous enrolés chez Darnand qu’avant le débarquement, oui, c’est une contre vérité ridicule

      Si c’est pour hausser les épaules quant à la"RESISTANCE"effective , c’est minable !

      Supprimer
  2. A l’instar du fameux "Arbeit macht frei" qui orne l’entrée des stalags ;

    dans la même veine cynique, il faudrait, à l’entrée des cimetières militaires ou reposent tant (trop) de mômes qui n’ont jamais compris le réel sens de leur sacrifice, apposer l’inscription :
    " Ils sont tombés pour la liberté... des banksters"

    soit pour défendre la liberté du renard en le poulailler ; et force est de constater au travers de ce méga-enfumage commémoratif que 70 ans plus tard, rien n’a vraiment changé... ou si plutôt, la situation s’est bien aggravée quant à l’impérialisme ploutocrate qui se meut sous le masque de la démocratie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De plus, les vainqueurs ne sont pas invités !Car ce sont les Russes qui ont flanqué la raclée mémorable et décisive ...Les Ricains ont été obligés de courir pour essayer d’etre à l’heure à Berlin..Mais ça , on ne l’apprend pas dans nos écoles !

      Supprimer
    2. merci ,mille fois merci triaire

      lire impérativement l ’excellent article de l’historienne Annie LACROIX-RIZ

      Le débarquement du 6juin 1944 , du mythe d’aujourd’hui à la réalité historique

      sur le site : lafauteadiderot.net

      Supprimer
    3. Oublier de signaler les bonnes vidéos www.dalymotion .com
      Poutine =JP .Elkabbach
      Poutine : les Américains mentent
      un régal !

      tout comme on apprend pas qu’un nombre incalculable de SS se sont réfugiés en Amérique du Nord et surtout Amérique du Sud . VIA LE VATICAN. Les OUSTACHIS descendants des SS en Bolivie , demander a E.Morales sont ses opposants les plus violents

      Supprimer
    4. Tout ce que vous dites on l apprend dans les lyçées...un jour faudra apprendre à faire confiance aux profs d’histoire....ils sont déjà suffisamment critiqués par l extrême droite....

      Supprimer

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...