3 juil. 2014

Avec le Festival Strabisme, y a de quoi faire loucher votre plus beau regard !

En ce début juillet, on aurait pu vous reparler du festival Beauregard, sa grosse machinerie, son instrumentalisation politicienne par le Maire d'Hérouville St Clair (14) Rodolphe Thomas, son statut de festival porté par une boîte privée... Mais ça on en a déjà parlé (voir ICI) et ça avait fait polémique au sein même de notre rédac. On aurait pu aussi opposer Beauregard #6 et Strabisme #2 (deux festivals se déroulant simultanément dans l'agglo de Caen) dans un combat pouvant paraître inégal, sorte de David contre Goliath musical. Mais ce n'est pas du tout un combat. Plutôt un côté pile et un côté face de la culture, deux visions très (très) différentes d'appréhender le riche et varié monde des festivals. Car comme le disent les organisateurs du Festival Strabisme : « l’occasion [est] trop belle de lorgner vers la différence, vers quelque chose d’alternatif , d’ouvrir les yeux sur d’autres choses, un regard qui ne serait ni beau ni moche mais différent, bizarre, décalé, un regard rageur et envoûtant, un regard de biais sur la musique, un… strasbisme quoi ! ». Alors, comme on préfère toujours les petits, que ce sont les copains et qu'on ne parle pas beaucoup d'eux, c'est uniquement de ce Festival Strabisme dont on va parler, et ça en vaut la peine, faites nous confiance !

Affiche de Strabisme #2 - 2014

Comment qu'c'est né ?

Strabisme est un festival né presque par hasard en 2013. Il s'agissait de recevoir le groupe Mouth Of The Architect dans des conditions dignes de sa venue et de son exclusivité (unique date en France). L'idée d'inviter d'autres groupes est alors apparue. Puis l'ambition de deux soirs de concerts et sur deux scènes s'imposa afin de pouvoir caser tout le monde dans la programmation. C'était parti ! La première édition se déroula ainsi au Bistrot des Halles (sur la presqu'île de Caen) et c'est de nouveau là-bas qu'a lieu cette édition 2014 dont l'ensemble du programme est présent sur leur site et l'événement Facebook.

Du total Do It Yourself (DIY)

Pour faire simple, le Festival Strabisme fonctionne comme les concerts DIY que nous vous avions décrits dans une précédent article (à lire ICI). Les groupes tournent et sont programmés grâce à un vaste réseau basé sur une sorte de circuit-court culturel où échange et bouche à oreille sont les maître-mots, auxquels s'ajoutent une curiosité et une passion musicale bouillonnantes ! De nombreux artistes parviennent ainsi - grâce à ce type d'événement - à jouer partout en France et en Europe et tentent de vivre de leurs prestations.

Côté tunes c'est l'autofinancement qui est de mise pour un budget de seulement 2000€ environ. La recette sert à se rembourser de l'ensemble des frais avancés (matériel, sono, déco, communication, cantine et bouffe, buvette des artistes) et payer les groupes, prioritairement ceux qui viennent de loin. Le public est très sensible à ce fonctionnement qui, au-delà de la programmation, contribue au succès de ce type d'événement. Selon Agathe, l'une des organisatrices bénévoles
« on est de moins en moins dans l'entre-soi des potes et des connaissances. C'est grâce à une programmation qui se diversifie comme par exemple cette année GaBLé parmi la quinzaine de groupes invités [même si le punk hardcore domine toujours la prog, NDLR] ; grâce aussi au succès du bouche à oreille et de notre communication, malgré notre choix de ne pas nous appuyer sur les médias traditionnels. On a notamment refusé d'être interrogé par Côté Caen. L'esprit "fait soi-même"/DIY est vraiment présent à chaque étape d'élaboration du festival ». De la même manière les artistes sont logés chez l'habitant plutôt qu'à l'hôtel, la bouffe est faite maison et totalement vegan, etc.

Collectif entièrement bénévole

Le festival est aujourd'hui porté par le Collectif Strabisme qui réunit une dizaine de personnes toutes bénévoles et impliquées selon leurs possibilités. « C'est ouvert à toutes les bonnes volontés et toute personne souhaitant s'impliquer peut nous rejoindre précise Agathe. A une dizaine ce n'est pas toujours simple car on jongle entre des réunions parfois longues et beaucoup d'échanges par courriels afin de prendre les décisions les plus concertées possibles. Mais c'est hyper motivant et grisant ».

Le boulot de programmation commence très tôt, plusieurs mois à l'avance. Mais il faut aussi savoir bien s'adapter comme le précise Basile, lui-aussi organisateur : « on s'est par exemple associé à la Maison du Vélo qui organise le vernissage de son expo « Sérigraphie et bicyclette » avec l'Encrage. Notre premier concert du samedi se déroulera donc là-bas avec TIGERSUIT! à 17h30. C'est l'un des moyens pour toucher d'autres publics et éviter que deux événements géographiquement et philosophiquement très proches se télescopent. L'adaptation est aussi à faire à chaque instant et le fait qu'il reste un petit côté "bancal" fait le charme du festival et lui donne un visage très humain. Le public est d'ailleurs toujours super compréhensif ». L'implication des bénévoles est donc indispensable à la vie et la pérennité de l'événement. Car on certains envisagent peut-être de futures éditions dans un lieu différent afin d'accentuer encore plus le caractère autogestionnaire et indépendant, mais aussi pour faciliter le financement !

PRATIQUE :
Festival Strabisme – 4 et 5 juillet 2014 au Bistrot des Halles (75 Cours caffarelli à Caen). http://festivalstrabisme.wordpress.com/
1 jour : 5 euros
2 jours : 8 euros
gratuit pour les -15 ans

POGRAMMATION :

VENDREDI 4 JUILLET :
- 18h00 - 20h00 : Happy hour
- 19h00 : Cantine vegan prix libre
- 20h00 : Concerts
GABLE (Caen)
VERBAL RAZORS (Tours) - Trash métal
MANDALE (Caen) - punk
SÉVÈRE GOUINE (Tours) - punk rock
HÄSHCUT acoustique (Caen) - stoner psychédélique
BILD (Caen) - cold noise
00h00 - 3h00 : Dancefloor by DJ Funky primate

SAMEDI 5 JUILLET :
- 17h30 : Concert à la "Maison du vélo" - TIGERSUIT! (Caen)
- 18h00 : Départ en vélo vers Strabisme
- 18h00 - 20h00 : Happy hour
- 19h00 : Cantine vegan prix libre
- 19h30 : Concerts
BÂTON ROUGE (Lyon) - indie
LOSING SLEEP (uk) - punk rock
RED FOREST (Caen) - postrock
MILES OLIVER (Paris) - dark folk
MENTAL DISTRESS (Strasbourg) - punk hardcore
FRANCKY GOES TO POINTE-A-PITRE (Tours) - zouk rock
NEUF MINUTES (Caen) - girly punk
00h00 - 3h00 : Dancefloor by DJ Rafhell

4 commentaires:

  1. trop classe on dirait le cubi de rosé :)

    RépondreSupprimer
  2. Si

    Vous pensez que 98 €uros pour trois soirs de concert, c'est au-dessus de vos moyens et qu'en plus pour ne pas faire de jaloux, il vous faudra emmener toute la famille et que cela représentera près d’un tiers de votre salaire mensuel
    Vous considérez que la carrière des PIXIES s'est arrêtée le jour où Kim Deal a quitté le groupe
    Vous n'avez pas de Pass VIP que l'on accroche comme une médaille, avec fierté, au revers de sa veste
    Vous n’avez pas la chance de travailler pour un des nombreux « mécènes », adeptes de la déduction fiscale et de la délocalisation (Coca-Cola – BIC – IKEA – ORANGE – PEUGEOT - FNAC ...)
    Vous savez que Paul Weller n'a jamais été aussi bon qu'avec les JAM en 1977
    Vous êtes jeune et que vous n'aimez pas la musique de vieux, ou que vous êtes déjà vieux et que vous n'aimez toujours pas la musique de vieux
    Vous allez à un concert pour voir et pas pour vous faire voir
    Ça vous fait du mal de savoir que Deborah Harry a bientôt 70 ans
    Vous avez déjà vu BRETON, il y a deux ans à la maison de l'Etudiant de Caen et vous vous souvenez qu’il y avait 50 personnes dans le public
    Vous estimez que la bière fadasse et le soda sucré au cola à plus de 3 €uros, c’est un peu trop pour vous
    Vous maudissez le fait que vous allez une nouvelle fois devoir faire la queue pendant une heure devant les toilettes pour femmes
    Vous n'arrivez pas à concevoir de voir IAM autre part qu'à Marseille !
    La lecture de ces quelques phrases de Guy Debord vous interpelle : « Dans le spectacle, une partie du monde se représente devant le monde, et lui est supérieure. (...) Le spectacle réunit le séparé, mais il le réunit en tant que séparé. »
    Vous méditez sur ce que l'on nomme la Culture pour toutes et tous ...

    Alors … alors ...
    Le festival « STRABISME » est fait pour vous !

    Strabisme, c'est deux jours de concert du 4 au 5 juillet sur la presqu’île de Caen
    De la dancefllor, du punk, de l'indie, du psychédélique … avec Gablé, Bâton Rouge, Losing Sleep, Francky goes to Pointe à Pitre, DJ Rafhell ...

    C'est au Bistrot des Halles (75 Cours Caffarelli à Caen).
    1 jour : 5 euros - 2 jours : 8 euros
    et c'est gratuit pour les -15 ans !!!

    RépondreSupprimer
  3. "Nous on s'en fout de Beauregard, mais on en parle tout le temps"
    Comme quoi on peut tous, à un moment donné, se retrouver en contradiction avec soi-même.

    RépondreSupprimer

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...