1 janv. 2015

Les voeux de la rédaction : "bonne année qu'ils disaient..."


 Chronique diffusée dans Racailles Radio le 19 décembre 2014

Nous voulions profiter de ce début d'année pour dire au revoir à 2014, cette bonne vieille année de merde ! Alors non, nous vous arrêtons tout de suite, ne voyez pas dans notre propos quelque peu agressif, l'expression d'une quelconque aigreur de la part de certains membres de notre équipe qui viennent de rejoindre le joyeux club des trentenaires... Bordel !

Non, nous voudrions parler de 2014, l'année qui aura été celle du renoncement. Oui, oui, du renoncement... On se souviendra qu'en 2014, l'équipe de France de football a renoncé à gagner contre l'Allemagne. Nabilla aura renoncé à sa carrière. Philippe Duron à son écharpe de maire. 
2014 c'est l'année où Poutine a renoncé à l'idée d'envahir l'Ukraine, puis en fait non, puis en fait si, puis non, si, non, si, en fait on sait plus. 
2014, c'est l'année où l'Occident a refusé à l'idée d'intervenir en Syrie. 2014, l'année où Juan Carlos a renoncé à être rey de España. ¡ Olé ! 
2014 c'est aussi l'année où Robin Williams a définitivement renoncé à l'idée d'être drôle. 
2014, année aussi où les États-Unis et Cuba ont renoncé à être ennemis. 
2014 année où Sarkozy a renoncé à sa retraite. Mais en revanche les juges n'ont pas renoncé, eux, à bien faire leur boulot. Donc patience, cette année nous le verrons peut-être renoncer à l'idée de renoncer à sa retraite. 

2014, où François Hollande a renoncé à Jean-Marc Ayrault, à Valérie, à son discours du Bourget, à toute idée de changement, de progrès social. En revanche il n'a toujours pas renoncé à qualifier sa politique de « socialiste ». Du coup 2014, c'est aussi l'année où les électeurs ont renoncé à la gauche... puisqu'elle-même semble avoir renoncé. Bon, par contre, les cons n'ont toujours pas arrêté de l'être puisque le FN arrive en tête des intentions de vote. Alors non, chers lecteurs, nous n'allons pas vous parler de 2017. Nous allons nous contenter de vous présenter nos vœux pour cette nouvelle année.

2015 sera une grande année ! Il s'est toujours passé un truc vachement important les années en « 15 ». Et ce depuis au moins 500 ans... Donc comme dirait Élisabeth Tessier : « y a pas de raison que ça ne se reproduise pas cette année. Mercure entrera en conjoncture avec Pluton lors des Ides de Mars. C'est donc prouvé scientifiquement ».

Pour 2015, nous nous souhaitons à tou-te-s de nous dérésigner ! Parce qu'il y en a assez de cette petite voix qui nous murmure à l'oreille : « on ne peut rien faire, c'est la faute à la crise. On ne peut rien y faire, on doit faire des efforts. Faut comprendre, quoi, y a la dette... Et puis y a trop d'étrangers en France... Le travail le dimanche, c'est peut-être une bonne chose... On vit plus longtemps donc c'est normal de travailler plus longtemps, c'est logique... ».
STOP !!! Ça suffit les conneries ! Bordel ! Tout, absolument tout reste possible ! Des alternatives à la marche actuelle du monde existent. A nous de les faire vivre. Oui, il est possible de travailler moins longtemps, de profiter de la vie, de mieux répartir les richesses... Tout ça c'est possible ! Partager le temps de travail pour lutter contre le chômage, c'est possible ! Développer une protection sociale universelle, c'est possible ! Pourquoi tout ce qui était possible au lendemain de la Seconde Guerre mondiale ne le serait pas davantage aujourd'hui dans une société produisant toujours plus de richesses ? Ne cédons pas aux sirènes du pessimisme, DERESIGNONS-NOUS ! Et agissons tous ensemble pour améliorer notre quotidien et notre société. On n'a pas rien sans rien !

Tous nos vœux pour cette nouvelle année...

AG, réac chef de Racailles



À ne pas manquer sur le même thème :

Reprise de « Hexagone » de Renaud : rétrospective 2014 en France et dans le monde

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...