21 oct. 2017

« Du nouveau sur les quais de Ouistreham », par Le Petit Bédouin

Dans la lignée de la tribune « Récit d'une rencontre à Ouistreham » que nous publiions en septembre dernier, nous relayons partiellement un article du blog politico-satirique de Ouistreham Le Petit Bédouin. Il propose un état des lieux des questions migratoires sur cette commune stratégique dans la route vers le Royaume-Uni, d'autant plus depuis le démantèlement de la Jungle de Calais. On y voit aussi comment le Maire Romain Bail (que l'on ne qualifiera pas ici tant la tentation de l'injure serait forte) prend soin de jeter de l'huile sur le feu, faisant le jeu des réseaux d'extrême droite.
Cet article est à lire en intégralité ICI.
© Collectif 3ème Oeil

« 50 migrants installés, ce n’est plus possible » dit Romain Bail

Installés ? Non ! Dans le dénuement, oui ! Dans la précarité souvent insoutenable, oui ! Tous nous aimerions que notre tranquillité soit préservée, que le spectacle de ces jeunes hommes qui n’ont qu’un but, passer à tout prix en Grande-Bretagne, ne se déroule pas sous nos yeux ! Mais la réalité est là, inhumaine, indigne. Elle sera d'ailleurs de plus en plus inhumaine avec l'hiver, le froid, la pluie... Alors nous réagissons comme nous pouvons : sur la commune certains sont dans l'indifférence, d'autres dans le rejet, d’autres encore dans l'empathie et l'entraide. Romain Bail lui a fait des choix qu'il exprime partout y compris dans la presse britannique. Des sites locaux ouvertement racistes commencent à fleurir sur la toile, des menaces de milice... Pendant ce temps des habitants se lancent dans une démarche humanitaire. Ce n’est pas à nous de dicter la conduite de qui que ce soit. Choisissez votre combat. Nous prenons aujourd’hui le parti de vous dire qui sont ces migrants et pourquoi ils sont là.
 Messieurs Bail et Hitier annonçant la pseudo agression d'une fillette !

La majorité vient du Soudan

S’ils ont quitté le Soudan, c’est pour fuir la crise au Darfour. Le conflit armé qui touche depuis 2003 cette région du Darfour située dans l’ouest du Soudan, a des origines anciennes. Tribus « arabes » et tribus « noires africaines » non arabophones s'opposent. Cette crise, qui a fait plusieurs dizaines de milliers de morts et transformé au moins un million de personnes en réfugiés, intervient dans une région marginalisée aux plans politique et économique. Ce sont les migrants les plus nombreux à Ouistreham actuellement. (...) 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...