25 nov. 2018

Black friday et yellow saturday à Mondeville !

Ce samedi 24 novembre, les Gilets Jaunes poursuivaient le mouvement pour le huitième jour consécutif. Objectifs du jour : le blocage d'une partie de l'économie à travers les grands centre commerciaux péri-urbains. A Caen, les manifestants se sont dirigés vers Mondeville 2 et Mondevillage, avec un succès époustouflant ! Témoignage de l'action par un membre de l'équipe de Racailles. 


Avec 80 "gilets jaunes", on a réussi à faire fermer Carrefour Mondeville 2 en criant "Le rideau ! le rideau !" devant l'entrée, puis la galerie marchande, Conforama, McDo, KFC, Norauto, Buffalo Grill, et pas mal d'autres resto de la zone. Ils fermaient tous rien qu'à nous voir arriver, c'était hallucinant !

Puis, on est allé à Mondevillage : "Bonjour. Excusez-nous de vous déranger. Vous allez fermer ? Oui ? Très bien. Au revoir, bonne journée" !!! Seuls Cultura et un ou deux autres magasins de la zone sont restés ouverts. Mais comme on a bloqué les accès voiture, au bout de deux heures, ils ont fermé aussi ! 

C'est au moins plusieurs centaines de milliers d'euros qui ont été perdus par les grandes enseignes commerciales en un jour du super-promo du "black friday". On s'attendait à avoir en face de nous des gens hyper agressifs, la bave aux lèvres de manquer ces promos de l'année ! Mais des gens très énervés, j'ai du en voir maxi une vingtaine. Et des vraiment vénères... cinq ?! Le soutien de la population à ce mouvement est énorme... Même quand on leur dit qu'ils ne peuvent pas faire leurs courses.
Des flics ? Deux gendarmes sur le rond-point Décathlon vers 8h30 ce matin, venus dire qu'on ne pouvait pas mettre d'objet sur la route, comme des barrières ou des palettes, au risque de poursuites pour "entrave à la circulation" (4 500 euros d'amende et deux ans d'emprisonnement selon l'article L412-1 du Code de la route). Des gens en face qui refusent et ne baissent pas la tête face à l'autorité. Les flics repartent : "On vous aura prévenu...". On ne les reverra pas, à part trois policiers devant Cultura qui ne voulait pas fermer. Nous n'étions alors plus qu'une trentaine. Décision spontanée d'aller chercher un peu de renforts et blocage total des entrées voitures.

Discussion et accord général sur le fait que ces grandes enseignes sont celles qui nous volent et sont complices des puissants [revoir notre article sur les centres commerciaux ICI].
Aujourd'hui, on a fait perdre des centaines de milliers d'euros aux capitalistes, à 80, de manière douce, avec le sourire et un large soutien des consommateurs-trices que l'on entravait... C'est l'action la plus efficace à laquelle j'ai participé de ma vie ! Le combat continu !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...