14 nov. 2018

« Salauds de pauvres ! » - Que penser du 17 novembre ?

article diffusé dans Racailles Radio du 9 novembre 2018

C'est par ces mots que nous pourrions résumer la mobilisation annoncée ce 17 novembre : 
Les émissions de gaz à effet de serre dérèglent le climat, les espèces animales et végétales disparaissent, les émissions de particules fines sont responsables de milliers de morts par an et... de gros beaufs sont prêts à bloquer la France pour défendre leur droit à polluer. Où étaient-elles toutes ces casaques jaunes fluo lorsque le code du travail était attaqué ? Lorsque nos conquêtes sociales étaient bradées ? Lorsque les cheminots défendaient le chemin de fer français ? Elles faisaient le plein de leur machine à polluer.  
Voici ce qu'on pourrait dire sur le 17 novembre. Ce serait un peu court...


D'abord, l'automobiliste est-il responsable du réchauffement climatique ? D'une manière infime, oui. Les 15 plus gros méga-conteneurs de la planète polluent autant que l'ensemble du parc automobile de la planète. Je ne dis pas autant que l'ensemble des bagnoles du périph' caennais le jour de la mise en service des feux tricolores au carrefour de la Côte de Nacre. Je ne dis pas autant que celui de Normandie, de France, d'Europe. Je dis autant que le parc automobile de la planète.

Qu'est-ce que ces super-conteneurs ? Ce sont des géants des mers qui vous permettent d'acheter à bas coût tous les produits fabriqués en Asie du sud-est. Merci Amazon, merci Alibaba, merci Vente Privée et autres Zalando...
Si l'automobiliste est responsable du réchauffement climatique,il l'est autant que le citadin qui fait ses achats sur ces plate-formes. Si l'automobiliste est un citadin qui va dans un centre commercial situé en périphérie pour s'acheter une paire de Stan Smith, une nouvelle tenue chez Décath' pour aller faire son jogging, il est doublement responsable. Il l'est triplement si, en plus, il envisage d'acheter cette tenue de sport pour faire son footing à l'occasion de son super séjour à New York. Y'a rien de mieux qu'un footing à Central Park. So Amazing ! En plus y'avait une super promo pour un aller-retour Paris-New York. Une affaire comme ça, ça ne se rate pas. Et oui, à l'heure de la mondialisation, ni le kérosène des avions, ni le fioul des bateaux ne sont taxés.

Vous allez me dire que c'est bien gentil ce que je racontes mais qu'il y a quand même pas mal de fachos qui sont derrière le mouvement des gilets jaunes. Et vous aurez raison. Il y a un point commun entre l'extrême-droite et la mobilisation du 17 novembre. Ce lien a un nom : la géographie.
Quand on regarde les résultats électoraux de ces dernières années, on observe que les zones où l'extrême-droite a progressé sont dans les régions périphériques. Quand on regarde qui va se mobiliser le 17 novembre, il s'agit en majorité de ceux qu'on appelle les rurbains. c'est-à-dire ceux qui ont quitté la ville pour s'installer en périphérie, là où les pressions immobilière et fiscale sont les moins fortes. Ils décrochent alors enfin ce St Graal : devenir propriétaire d'un magnifique pavillon. À eux la grande vie de la péri-urbanité. À eux les courses au centre commercial le samedi. À eux l'illusion d'une liberté, enchaînés qu'ils sont à leur bagnole, angoissés qu'ils sont d'être déclassés.
Et pendant ce temps la surface des terres agricoles recule, grignotée par ce mode de vie, remplacée par des zones pavillonnaires, bitumée par des  centre commerciaux.

Une fois ces constatations faites, que faire ? Changer nos habitudes de vie. Mais accompagner ce changement pour le rendre acceptable. Une autre fiscalité écologiste est sans doute possible. Une autre politiques des transports publics est, elle aussi, à envisager.
À l'échelle locale, repensons les transports. La libre utilisation des transports publics (qui peut aussi se dire « gratuité » bien que rien ne soit réellement gratuit) serait une bonne chose pour la diminution du trafic, la qualité de l'air et le porte-monnaie des ménages. Quelqu'un qui travaille et vit dans la communauté urbaine de Caen la Mer dépense par an entre 400 et 1500 € pour seulement aller travailler en utilisant sa voiture. Multipliez ce chiffre par deux pour un couple avec deux véhicules. Ajoutez à cela les autres déplacements personnels sur le territoire de l'agglo. La libre utilisation des transports (tram – quand il sera de retour -, bus, vélo,... ) représenterait pour un couple qui utilise la voiture, une économie annuelle supérieure à 1000 €. Pour rendre cette transition possible, il faut aussi réfléchir à un réseau qui corresponde aux besoins des usagers.
 
Aurélien Guidi

INFO AGENDA :
Samedi 17 novembre 2018 : Mouvement des gilets jaunes contre l'augmentation du prix de l'essence qui vient s'ajouter à toutes les décisions qui taxent ou attaquent les classes populaires (CSG, dégradations des conditions de travail, casse des services publics...) pour renflouer les caisses d'un Etat qui poursuit ses cadeaux aux plus riches (ISF, flat taxe, exit taxe, CICE...).
Autour de Caen :

  • RDV à 6h sur le parking de Super U Ifs pour une action de blocage autour du Leclerc Ifs 
  • RDV à 7h30 sur le parking de Boulanger Mondeville 2 pour une action de blocage autour du centre commercial
  • RDV à 7h30 sur le parking de Super U Colombelles pour une opération escargot sur le périph
  • RDV à 7h30 sur le parking de Cora Carpiquet pour une opération escargot sur le périph
  • RDV moto à 7h30 sur le parking de l'UGC Mondeville pour une action sur le péage de Dozulé
  • RDV camion à 7h30 au centre routier de Mondeville pour une action sur le péage de Dozulé
  • RDV vélo à 8h aux Rives de l'Orne pour une action au centre-ville
  • RDV piéton à 9h aux Rives de l'Orne pour une action au centre-ville
  • RDV piéton à 10h au théâtre


Les transports représentent un enjeux important aujourd'hui. Ce le sera également à l'occasion des échéances électorales locales. Pour réfléchir ensemble à la future organisation des transports de Caen et de son agglomération et faire des propositions collectives, « Caen en commun » propose une réunion le mercredi 5 décembre à 19h à la salle « Arc en ciel », 21 promenade du fort (quartier espace Gardin) à Caen.

1 commentaire:

  1. Votre position parait assez implicite (OUI ou POUR) mais ce qui freine beaucoup de citoyens (notamment syndicalistes) ce sont les rumeurs que ces mouvements ont été créés par des membres du FN, alors que, visiblement, il n'en est rien et qu'il s'agirait plutôt de tentatives de récupération...Annonce coup de comm' pour redorer les blasons à la suite des x bourdes face à Macron l'année dernière. Et là vous sempblez moins catégoriques sur les origines du mouvement gilets jaunes. Peut être en direz vous plus dans votre émission radio (?)

    RépondreSupprimer

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...