19 déc. 2018

Le jour où Ikea Fleury s'est auto-bloqué à la vue de trois gilets jaunes égarés

A la rédac, on s'est bien marré quand un membre de l'équipe nous a raconté son samedi 15 décembre avec ses nouveaux copains des gilets jaunes. Déjà le 24 novembre, on avait clairement halluciné devant l'efficacité des premiers blocages de centres commerciaux [on vous racontait ça ICI]. Mais là on a franchi le cap : bloquer Ikea à trois sans ne rien avoir eu à faire... "Embedded" comme ils disent dans l'Paris Match.

 
Pour la faire courte, après avoir encore été les premiers sur un lieu de blocage - cette fois Ikea - nous sommes rentrés tranquiillou à trois dans le magasin bleu et jaune cher à nos cœurs d'homo consommatus. Afin de voir ce qui allait se passer et attendre des renforts (oui, à trois pour 19 500m², on se disait que c'était un peu léger), on s'est posé a la cafet' où, par on ne sait quel bug, on a eu le droit à un café gratos. Ils ont le sens de l'accueil les Suédois. Tant qu'ils n'offrent pas de la tarte choco-caca ! C'était une place de choix pour attendre les renforts, guettables par les grandes baies vitrées surplombant la route d'accès, les parkings et les champs bordant le magasin (ceux que la multinationale tente coûte que coûte de bétonner depuis des années pour un énième centre commercial inutile).