11 avr. 2019

Sagesse est foi en Macronie ! Ou pas...

Chronique diffusée dans Racailles Radio du 29 mars 2019

Alors pour commencer ce papier, essayons de répondre à l’épineuse question sur laquelle les bacheliers philo de 2019 auront sans doute à plancher : qu’est-ce que la sagesse ? On peut d’ors et déjà émettre l’hypothèse que le Ministère de l’Éducation nationale, en toute cohérence avec la ligne présidentielle, encouragera chaque prof de philosophie à organiser un grand débat en classe sur cette question….

Je vais vous demander à tous, derrière votre écran, un effort d’imagination. Nous sommes dans un pays pointé du doigt par l’ONU sur les  violences policières et les restrictions des libertés. Nous sommes dans un pays sur lequel court plusieurs rapports alarmants d’Amnesty international. Dans ce pays,  une femme, Geneviève Legay, se retrouve le crâne facturé lors d’une charge policière. Cette femme, militante de longue date d’Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne ), se trouve être septuagénaire. 
Emmanuel Macron, le Président de ce pays, s’exprime dans Nice Matin deux jours après le drame et dit :
"Pour avoir la quiétude, il faut avoir un comportement responsable. Je le regrette profondément, mais nous devons, partout, faire respecter l’ordre public. Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse."

5 avr. 2019

Joël Bruneau, ce casseur d'espoir et des libertés

"Ces gens là n'ont de toute façon pas participé pour la plupart au grand débat, ne seront jamais satisfaits de rien. Et bien ces gens-là, ces casseurs professionnels, il faut les empêcher de nuire et c'est pour ça que je demande à monsieur le préfet de prendre toutes les dispositions permettant de stopper cette espèce de rendez-vous du samedi, une sorte de rendez-vous malsain, qui de toute façon, ne fait progresser en rien les causes qui étaient initialement portées par les gilets jaunes" - Joël Bruneau, Maire de Caen

Les propos de Joël Bruneau suintent le mépris de classe à outrance.
Non M. Bruneau, "ces gens là" comme vous les appelez seront satisfaits quand leurs revendications seront satisfaites. Ils ne demandent pas la lune. Juste la justice sociale. Ça passe, à leurs yeux, par la réduction de la TVA sur les produits de nécessité, l'augmentation du SMIC, le rétablissement de l'ISF. Pourquoi cette revendication de davantage d'égalité ? Simplement pour être libres. Libres de se déplacer, libres de s'accorder quelques plaisirs, libres de vivre, simplement vivre.