11 avr. 2019

Sagesse est foi en Macronie ! Ou pas...

Chronique diffusée dans Racailles Radio du 29 mars 2019

Alors pour commencer ce papier, essayons de répondre à l’épineuse question sur laquelle les bacheliers philo de 2019 auront sans doute à plancher : qu’est-ce que la sagesse ? On peut d’ors et déjà émettre l’hypothèse que le Ministère de l’Éducation nationale, en toute cohérence avec la ligne présidentielle, encouragera chaque prof de philosophie à organiser un grand débat en classe sur cette question….

Je vais vous demander à tous, derrière votre écran, un effort d’imagination. Nous sommes dans un pays pointé du doigt par l’ONU sur les  violences policières et les restrictions des libertés. Nous sommes dans un pays sur lequel court plusieurs rapports alarmants d’Amnesty international. Dans ce pays,  une femme, Geneviève Legay, se retrouve le crâne facturé lors d’une charge policière. Cette femme, militante de longue date d’Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne ), se trouve être septuagénaire. 
Emmanuel Macron, le Président de ce pays, s’exprime dans Nice Matin deux jours après le drame et dit :
"Pour avoir la quiétude, il faut avoir un comportement responsable. Je le regrette profondément, mais nous devons, partout, faire respecter l’ordre public. Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse."

Malheureusement cette situation ubuesque n’est pas que le fruit de notre imagination… Et c’est là que le mot folie prend tout son sens… Emmanuel Macron, si prompt à donner des leçons de sagesses, est pris d’une folle frénésie répressive…. Il est vrai que pour lui la raison d’état est toujours la meilleure, il nous l’a montré tout à l’heure !

Alors pour que ce qui va venir ne soit pas imbuvable, imaginez que vous êtes lycéen ou lycéenne. Le professeur Bernard HL est face à nous, chemise ouverte sur le haut dévoilant un torse velu. Pour construire notre pensée de futurs déçus de Parcoursup, il nous demande de ouïr et cogiter. Au tableau est écrite cette magnifique citation : 
« Les militants d’Attac ne sont pas des gens sages par définition C’est des militants. Geneviève Legay est une altermondialiste, donc une professionnelle du désordre »,
citation du lundi 25 mars sur BFMTV que l’on doit à une grande figure du journalisme de préfecture : Olivier Truchot. C’est vrai qu’avec son drapeau pour la paix, elle faisait désordre en Macronie...

Le cours commence

En philosophie, la sagesse revêt plusieurs définitions relatives à l’intelligence, au jugement, au bon sens, à la prudence, au savoir, à la science, à la philosophie. On en retient 3 définitions nuancées:
  • sens courant : caractère de celui qui est raisonnable, qui fait preuve de modération dans les désirs.
  • sens classique : connaissance parfaite englobant généralement l’idée de vertu
  • sens fondamentalement moral : caractère de celui qui est sage, qui réalise un type moral idéal, qui parvient à la vertu.
Ce que Macron nous apprend dans son discours pédant et méprisant, ce sont les concepts philosophiques qui le guident. Quand il dit à propos de Geneviève Legay lorsqu’il lui souhaite une forme de sagesse, c’est de la sagesse « raisonnable », celle de la « modération »… Mais que veut donc dire raisonnable ici ? La Raison à laquelle il se réfère est à appréhender dans le sens ordinaire du mot, où la faculté de calculer, puis d’analyser et d’élaborer est la principale vertu. Le terme Vertu est à comprendre ici comme fonctionnel, la propriété d’une chose, synonyme d’efficacité, de puissance, force, pouvoir (ex : la vertu d’éborgnement du lancer de balle de défense ; la vertu mortelle d’une grenade « MP7» qui a tué une autre vieille dame qui n’a pas eu la sagesse de s’écarter de sa fenêtre le 1er décembre dernier, Zineb Redouane,…).

Cette conception est aux antipodes de la sagesse de Geneviève, qui se situe sur un autre plan. La sagesse de Geneviève  renvoie au sens fondamentalement moral du mot sagesse, où la Raison est liée à la faculté de bien juger, à la faculté de distinguer le bien du mal, pour parvenir à la vertu. Vertu qui renvoie ici à un sens éthique, c’est-à-dire une disposition habituelle à accomplir le bien, et à réaliser un acte moral.
La sagesse de Geneviève renvoie donc à la définition de Louis Lavelle (L’Erreur de Narcisse, 1939) :
« La sagesse est une vertu de l’intelligence et une vertu de la volonté. C’est la découverte et l’amour de notre propre essence, de l’être qui nous est donné, et de l’univers qui est sous nos yeux, de la situation où nous sommes placés et des obligations où nous sommes tenus… »
Et oui, Geneviève milite avec des idéaux altruistes, elle fait partie de ceux qui pensent le monde selon un idéal de justice et qui donnent de leur personne pour le principe du bien commun.

On a donc d’un côté un type qui veut maintenir à tout prix l’ordre établi, par tous les moyens - violence et propagande médiatique, appauvrissement et donc asservissement d’une partie de la population pour les profits de quelques-uns - et qui conseille aux fous mécontents de lutter sagement, d’être raisonnables et de refréner leur désir de vivre dignement. Parce que, quand même, la raison  y’ a que ça de vrai et Sagesse est foi en Macronie ! Et si le pouvoir est aujourd’hui sur les dents, ce ne sont sûrement pas des dents de sagesse ! En gros, Macron, tes conseils, tu peux te les carrer où l’on pense ! Car comme l’a écrit Albert Camus :
« toute forme de mépris, quand elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme ».
De l’autre côté, on a une femme qui lutte depuis des années pour une société plus équitable, où justice sociale et justice financière sont maîtres mots, une femme qui - comme d’autres militants - œuvre pour que l’économie soit au service de l’humain et non l’inverse. Les plus sages ne sont donc pas toujours ceux que l’on croit, n’en déplaise à Olivier Truchot et compagnie.
Terminons sur une citation d’André Gide :
« les choses les plus belles sont celles que souffle la folie et qu’écrit la raison »
En espérant qu’un vent de folie emmène sur le chemin de la raisonnable indignation tous ceux qui sont restés sages jusque là…

Philo Mène

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Commentez comme vous le souhaitez, mais sans donner raison au point Godwin...