15 sept. 2019

Le vieux piano

Ce matin, j’ai participé à déménager un piano, un vieux piano, un peu bancal, un peu moche…


Ce matin il y a un enfant, un afghan, un enfant qui pleure…
Cet enfant c’est un migrant. Tu sais un de ces « parasites » qui nous prend tout. Un de ces « vauriens ». Il nous prend tellement que la plupart d’entre nous s’en branle que demain matin lui et ces parents soient à la rue comme des « chiens », ces « parasites », ces « bons à rien »… 

Depuis plus d’une année on les voyait, ces étrangers, survivre au Marais… 
Depuis plus d’un an on le voyait, cet enfant, qui grandissait, qui s’éveillait. 
Cet étranger… cet étranger...
Ce gamin, je le croisais souvent le soir, le matin, car il n’avait pas école. Sa seule récréation, au milieu de cette misère, c’était d’apprendre le piano…

Aujourd’hui, lui et moi nous sommes égaux, nous sommes tristes. 
Aujourd’hui, lui et moi on pleure : lui n’a plus son piano et moi… moi j’ai honte de lui enlever pour le planquer. 
Putain…
J’ai bientôt honte d’être Français, le Marais c’est terminé. 
Quant au petit, lui, il a toujours pas compris pourquoi son vieux piano je lui ai pris…

T

8 sept. 2019

Lucas, 18 ans : « l’ASE me laisse croupir dans un foyer du 115 »

Il y a des jeunes qui galèrent, d’autres pas. Il y a ceux qui font des études, aidés par Papa-Maman, parfois avec aisance, parfois grâce aux sacrifices de toute la famille. Et puis il y a ceux qui n’ont aucune famille. Vous savez, ceux que certains appellent encore « les enfants de la Ddass », qui sont pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Ces gosses-là, la galère, le malheur, la solitude, ils les ont un jour ou l’autre connus. Lucas* en sait quelque chose, balancé à 18 ans du jour au lendemain à la rue sans rien en poche.


En protection de l’enfance, les discours politiques se veulent toujours rassurants, mais les moyens humains comme financiers sont dérisoires, mettant enfants et jeunes adultes - censés être protégés - en difficulté, tout comme les professionnels chargés de les accompagner (travailleurs sociaux, psychologues, soignants, administratifs, assistants familiaux…).

Lucas en sait quelque chose.